50 types de stress


50 types de stress

L'impact du stress sur nos vies s'accroît depuis plus de 80 ans. Actuellement, 77 % des personnes dans notre société souffrent de symptômes physiques et 73 % de symptômes psychologiques - causés par le stress. Les raisons les plus fréquentes sont les conflits dans l'environnement de travail, les problèmes financiers et notre rythme de vie très rapide. Cependant, il faut dire que ce n'est que la partie émergée de l'iceberg. Avons-nous des méthodes que nous pouvons utiliser pour gérer le stress dans notre vie ? Ces méthodes nous sont-elles utiles ?

En 1936, Hans Selye, physiothérapeute et endocrinologue, a tenté de définir le stress comme "la réponse non spécifique du corps à toute demande de changement". Néanmoins, cette définition est assez large et imprécise. Il n'est pas étonnant que le même médecin ait déclaré dans une interview : "Tout le monde sait ce qu'est le stress, mais personne ne sait vraiment beaucoup sur ce qu’il est".

Bien qu'il soit difficile pour nous de déterminer la nature du stress, nous pouvons toujours comprendre son impact négatif sur la vie en nous basant sur de nombreuses expériences individuelles.

L'impact et le bilan des pertes

Selon les recherches menées par l'American Institute of Stress, le nombre de maladies associées à une tension excessive est très important. La littérature cite quelques exemples dans les domaines de l'immunologie, de la cardiologie et de la neurologie - tels que les maux de tête, les problèmes gastro-intestinaux, la tension musculaire, les palpitations, le grincement des dents, la suralimentation ou les aversions alimentaires. Par conséquent, les signaux psychologiques les plus courants de dépassement des niveaux de stress acceptables sont initialement la nervosité, l'anxiété chronique, le manque d'énergie, la tendance à pleurer et même l'insomnie, qui peut toucher même les personnes les plus jeunes. Quant à ce dernier groupe, les chercheurs ont mené de nombreuses études - notamment en ce qui concerne les effets sur le développement des enfants nés de mères stressées. Il semble prouvé qu'une grossesse pleine de stress a, selon sa gravité, un impact énorme sur la formation du système nerveux et du système immunitaire de l’enfant à naître. L'ampleur du problème se reflète également dans la perte annuelle de profits des employeurs américains due au fait que leurs employés sont malades et incapables de travailler à cause du stress. Ce montant a été estimé à 300 000 milliards de dollars.

Tout ce dont vous avez besoin, c'est de sommeil 

Nous avons tous entendu parler du stress, nous en reconnaissons les symptômes les plus courants et nous ne pouvons pas nier son impact sur les jeunes générations. Nous disposons également de nombreux indices sur la manière de l'éliminer. Mais savons-nous vraiment comment éliminer le stress de notre vie ? Il s'avère que malgré tous nos efforts, cela ne sera probablement jamais complètement possible. Le stress a toujours fait partie de notre vie. La recherche distingue généralement le "bon" stress du "mauvais" stress. La bon stress, autrement appelé l’eustress, est motivant et améliore nos capacités. Les problèmes surviennent lorsque nous sommes trop souvent confrontés à ce stress ; la ligne de démarcation est très mince dans les deux sens et dépend de facteurs individuels. De plus, selon les experts, cette ligne se franchit très rapidement. Que devrions-nous faire pour éviter un stress excessif ? Le sommeil est le mécanisme de défense naturel de notre corps. Malheureusement, la tension permanente perturbe ce repos et le processus d'endormissement, ce qui entraîne une augmentation des niveaux d'hormones RHC, contribuant à l'incapacité d'entrer en mode de sommeil profond. Selon les chercheurs, ce problème peut être atténué par l'utilisation de couvertures plus lourdes ou d'accessoires avec des remplissages spéciaux. Les recherches menées dans ce domaine ont montré que les couvertures ou les oreillers dont le remplissage est lesté et qui pèsent environ 10 % du poids du corps de l'utilisateur ont un effet calmant, en réduisant le taux de cortisol et en améliorant l'état de santé général de la personne. De plus, il est bon de réduire la consommation quotidienne de caféine et de retirer les appareils électroniques de la chambre à coucher. Il est également important de ne pas oublier de ralentir le rythme de sa vie de temps en temps.

 

N'oublions pas qu'il est préférable d'éliminer les sources de stress plutôt que de chercher des remèdes.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés